// CRÉATION 2021 //

Le mythe de Dracula est ici revisité. Les personnages et le public pénètrent dans un monde obscur, un cauchemar vivant qui contamine progressivement la « réalité » de la représentation.
Ambiances, musiques, sons et images évoquent les motifs et la figure du vampire, issus du roman de Bram Stoker.

Le spectateur, comme Jonathan Harker (premier protagoniste du roman), emprunte ce chemin qui mène du réel au rêve, de l’incrédulité à la folie, vers une abolition des frontières entre terreur, fantasme et réalité, un chemin sensoriel qui va permettre d’aborder le récit de plusieurs manières et sous plusieurs angles : dérèglement des sens, délire sensuel, vision horrifique et réflexion sur le thème de la « vampirisation ».
Par le biais de différents entretiens entre le psychiatre Seward et les autres protagonistes, l’histoire nous apparaît progressivement sous formes de tableaux, de séquences dialoguées qui se croisent avec les visions et les images angoissantes rattachées au « vampire ».
Scènes entrecoupées de noir, un noir prédominant, qui lutte avec la lumière (inspirée des ambiances expressionnistes), avec le blanc onirique et aseptisé des hôpitaux (éléments de costumes, drapés), et un clair-obscur qui sculpte les visages et les corps. Le blanc s’oppose en apparence à l’envahissement progressif de l’obscurité d’où émergent les visions fantastiques…


Adaptation et mise en scène : Mathieu Létuvé
Comédiens : Laura Chapoux, Aure Rodenbour, Benjamin Bécasse-Pannier , Jean-François Levistre, Vincent Poirier, Antoine Roger
Danseurs : Marine Wroniszewski & Frédéric Faula
Musicien : Esteban Fernandez
Régie générale : Hervé Grignon
Régie lumière : Marie Roussel
Régie son : Titouan Bartean
Régie vidéo : Antoine Aubin
Costumes : Jane Avezou, Iter’Action Pont-Audemer


Prochaines dates :

Date Ville Salle
19/05/21 Grand Quevilly Théâtre Charles Dullin